CRISPR: A quoi ça sert ?

A tout, de la fabrication de supercarburant à partir d'algues à l'élevage de superpugs.

Ces dernières années, on a beaucoup parlé de CRISPR-Cas9, et pour une bonne raison !  Cet outil simplifie et accélère le processus d'édition des gènes, ouvrant des possibilités infinies...

Vous êtes peut-être au courant du potentiel extraordinaire de CRISPR pour le traitement des maladies. Cette technologie accélère déjà la recherche sur toutes sortes de maladies, comme le cancer par exemple.

Depuis qu'un scientifique chinois a révélé au monde la naissance de "jumeaux CRISPR", les premiers humains nés d'un embryon modifié génétiquement, les applications médicales de CRISPR font l'objet d'une attention et d'une méfiance accrue.

Cependant, la technologie offre d'innombrables (et moins douteuses) utilisations au-delà de celles liées à la santé humaine.

En conséquence, nous avons compilé une liste de nouvelles applications de CRISPR qui démontrent amplement la capacité de la technologie à avoir un impact sur un large éventail de secteurs et qui n'impliquent pas le clonage de vos enfants.

Le pug de Frankenstein

Les individus ayant des d'animaux de compagnie sont constamment désireux de bénéficier des avancées technologiques les plus récentes pour aider leurs amis les bêtes. Le besoin de services de tests génétiques pour déterminer la race et la santé d'un chat ou d'un chien a récemment augmenté, et la technologie CRISPR pourrait bientôt suivre. La technique d'édition des gènes a été présentée comme un moyen de guérir les nombreux troubles génétiques issus de la consanguinité, fréquente chez les chiens de race.

Les Pugs en sont un bon exemple : ils sont porteurs d'une mutation génétique qui les rend susceptibles de souffrir de problèmes respiratoires (c'est pourquoi on ne peut pas les emmener en avion, l'altitude fermant les canaux de leur nez).

Parmi les autres initiatives d'élevage d'animaux de compagnie utilisant CRISPR, citons le développement de cochons miniatures et de carpes koï de taille, de couleur et de motifs uniques. Certaines questions se posent quant à la propriété de ces nouvelles espèces, mais de nombreux débats éthiques ont eu lieu et la Cour européenne a statué que personne ne devrait pouvoir posséder un être vivant.

Laissez-les manger du gâteau!

Une part importante de la population souffre d'allergies alimentaires, qui peuvent parfois mettre la vie en danger. Grâce à CRISPR, il pourrait être possible de produire du lait, des œufs ou des cacahuètes sans danger pour tous en éliminant les protéines qui provoquent des réactions allergiques. Espérons que les personnes allergiques aux œufs pourront bientôt déguster une omelette !

Un autre groupe de recherche, basé aux Pays-Bas, utilise CRISPR pour modifier l'ADN du blé afin d'en supprimer le gluten, ce qui le rendra compatible avec les cœliaques. Toutefois, cette initiative pourrait avoir du mal à devenir réalité en raison de la réglementation stricte de l'UE concernant l'utilisation de l'édition de gènes CRISPR dans les plantes.

Café Café Café

Une variété de grains de café naturellement décaféinés a été produite par Tropic Biosciences, une entreprise du Royaume-Uni. L'entreprise a utilisé CRISPR pour désactiver les gènes qui permettent aux grains de café de produire de la caféine.

Actuellement, la fabrication de café décaféiné nécessite un processus coûteux et rigoureux qui implique le trempage et la cuisson à la vapeur des grains. Cette variété pourrait avoir un impact positif sur la saveur, la nutrition en plus des coûts environnementaux du café décaféiné.

L'Amérique est sur le point d'envahir... les algues ?

Jusqu'à présent, les algues ne produisaient pas assez de graisse pour que la fabrication de leur biodiesel soit rentable. En modifiant leur teneur en graisse, elles seraient substantiellement plus efficaces pour transformer le CO2 en éthanol. Ainsi, la production de biocarburants à base d'algues pourrait être améliorée par l'édition de gènes.

Cela a été prouvé par une entreprise qui a mis au point des souches d'algues qui produisent deux fois plus de graisse en utilisant CRISPR, et cette graisse est ensuite utilisée pour fabriquer du biocarburant. La technologie d'édition de gènes en particulier a permis aux chercheurs d'identifier et d'éliminer les gènes qui limitent la création de lipides !

Le Blitzkrieg des moustiques

CRISPR peut nous permettre de réduire la population d'espèces animales qui propagent des maladies contagieuses ou sont envahissantes dans certains habitats. Une altération génétique peut être propagée dans une population animale sur plusieurs générations en utilisant CRISPR pour établir des "Forçages génétiques" qui garantissent que tous les descendants hériteront de la modification.

L'année dernière, des chercheurs ont démontré que cette technologie pouvait être utilisée pour lutter contre l'espèce de moustique qui propage la malaria en introduisant un gène qui empêche les femelles d'être fertiles lorsque leurs deux parents possèdent ce gène.

Il n'a fallu que 7 générations pour que la population de moustiques en cage soit éradiquée après l'introduction du "Forçage génétique"...

Les "Forçages génétiques" sont maintenant testés par les chercheurs pour lutter contre les rats invasifs qui détruisent les écosystèmes d'îles abritant des espèces menacées ou encore pour limiter les dégâts deschats sauvages en Australie en réduisant leur fertilité.

Cependant, ces manipulations génétiques font l'objet de nombreux débats et l'on se demande si leur utilisation est éthique ou si elle devrait être interdite. En effet, cette technologie comporte des risques potentiels, notamment des effets en aval inconnus sur des écosystèmes entiers, ainsi que la propagation accidentelle ou malveillante d'organismes porteurs du mécanisme d'entraînement génétique. De plus, qui sommes-nous pour décider si une espèce doit mourir simplement parce qu'elle nous dérange?

Quelque chose sent le poisson

CRISPR a également apporté au monde un saumon génétiquement modifié qui grandit deux fois plus vite que le saumon normal. Avec l'avènement de l'édition génétique CRISPR, les scientifiques pourraient aller encore plus loin, en augmentant leur taille moyenne, en renforçant leur résistance aux maladies ou en améliorant leur teneur en oméga-3 pour les rendre plus sains à manger !

Les scientifiques ont également modifié le saumon de manière à empêcher sa reproduction s'il parvient à s'échapper des installations d'aquaculture. L'idée est de protéger les écosystèmes d'une rivière contre la reproduction rapide de "super saumons" qui pourraient se croiser avec les espèces indigènes.

Vous entendez ça, John Hammond ?

Il est vivant: Part 2

En parlant de Jurassic Park, peut-être ont-ils eu une bonne idée après tout ?

Retrouver la vie à des créatures disparues fait déjà l'objet de recherches scientifiques. Le pigeon voyageur, un ancien habitant des forêts nord-américaines, est le premier candidat.

À l'aide de la technologie CRISPR, les chercheurs veulent greffer l'ADN de la tourterelle des bois à son parent contemporain, le pigeon à queue barrée. Plusieurs générations d'hybrides seront élevées jusqu'à ce que l'ADN de la progéniture ressemble à celui de l'espèce disparue. En 2023, le premier lot de pigeons "ressuscités" devrait éclore.

Dans quelques années, nous pourrions même voir des mammouths se promener en Sibérie, car des chercheurs de Harvard tentent actuellement de faire revivre le mammouth laineux qui s'est éteint il y a des milliers d'années.

"Mais pourquoi ?", vous demandez-vous peut-être...

Une partie de la raison est simplement le défi de ramener à la vie une espèce disparue. Mais réintroduire une espèce dans son habitat d'origine pourrait également contribuer à restaurer les écosystèmes. Par exemple, le mammouth laineux a autrefois gardé les arbustes et les arbres de l'Arctique sous contrôle et fertilisait les herbes avec son fumier.

Le début de quelque chose de génial... ou de terrible ?

Comme nous l'avons vu, la modification du génome est une technologie scientifique puissante qui peut remodeler le monde qui nous entoure. Cependant, les préoccupations éthiques ne manquent pas lorsqu'on parle d'édition de gènes, telles que :

  • Préoccupations liées à la sécurité, en raison de la possibilité de conséquences indésirables, que ce soit au sein de l'être génétiquement modifié, comme la création de malformations ou un risque accru de cancer, ou dans son environnement (par exemple, vous modifiez tous les moustiques pour qu'ils meurent tous, mais tous leurs prédateurs meurent également de faim parce que vous avez supprimé leur principale source de nourriture).
  • Le consentement éclairé est un problème car la plupart des êtres que nous modifierions génétiquement ne consentent pas à ce que des humains les modifient, et nous les modifions sans tenir compte de leurs préoccupations.
  • La propriété des espèces génétiquement modifiées a également suscité des débats dans les communautés scientifiques et commerciales. Certains ont fait valoir que la création d'espèces génétiquement modifiées confère un droit de propriété sur les êtres modifiés qui en résultent. D'autres considèrent que c'est tout à fait contraire à l'éthique - comment une seule entreprise ou un seul individu pourrait-il revendiquer la propriété d'une espèce entière ?
  • À l'échelle humaine, il existe également des préoccupations en matière de justice et d'équité. Les gens s'inquiètent du fait que l'édition du génome ne sera accessible qu'aux riches et qu'elle augmentera les disparités existantes dans l'accès aux soins de santé et à d'autres interventions. Poussée à l'extrême, la modification génétique des humains pourrait créer des classes d'individus définies par la qualité de leur génome modifié.

Si vous avez apprécié cet article et que vous souhaitez lire d'autres analyses de la biologie, de la technologie ou des développements de jeux vidéo, n'oubliez pas de nous suivre sur LinkedIn, Facebook, Twitter ou Instagram !

- Écrit et recherché par Raphaël Dallery. Édité par Jesse Himmelstein.


Rejoins le Curious Club et joue à nos premiers projets de jeu !

Tu recevras toutes les infos et actualités du studio : les coulisses des projets en cours, les futurs projets, les événements où nous rencontrer, des anecdotes, etc...

Également via le Curious Club tu pourras donner ton avis sur nos jeux et nous aider à orienter nos futurs projets !

Je m'inscris

Rejoins le Curious Club et joue à nos premiers projets de jeu !

Tu recevras toutes les infos et actualités du studio : les coulisses des projets en cours, les futurs projets, les événements où nous rencontrer, des anecdotes, etc...

Également via le Curious Club tu pourras donner ton avis sur nos jeux et nous aider à orienter nos futurs projets !

Je m'inscris

Nos derniers Tweets

Sur Facebook